Hurlements interdits

Elle le regardait au milieu de cette pièce au ton gris et froid. Elle avait réussi à articuler quelques mots dans un demi-sanglot.

-Tu fais moins le malin maintenant… elle avait souri en le regardant avec dédain.

Elle avait eu envie de le frapper, elle s’était contenue jusque-là. Elle ferma les yeux, prit une grande inspiration et rejeta l’air aussi doucement qu’un sablier laisse couler les grains sous l’effet de la gravité. Elle se lança dans un monologue décousu.

-Je n’ai jamais voulu me venger. J’ai eu envie que tu paies. Tu m’aimais beaucoup, j’étais ta préférée. Tu voulais me garder près de toi. C’est ce que tu disais, tu te rappelles ? Et dire que certains me jalousaient tes faveurs. Si seulement ils en avaient connu le prix.

Elle releva le menton, s’autorisa à laisser perler une larme. Elle se pencha vers lui et soutint son regard avec défiance. Son mutisme lui convenait.

-J’imagine que tout ce qui est à blâmer est ta soif de plaisirs avilissants, ton égoïsme abêti ? Tu vois comme j’ai grandi ? elle pivota sur elle-même en montrant ses bras. Aucune cicatrice visuelle, je pense que je peux te remercier d’avoir été si prévoyant.

Elle se redressa et fouilla son sac pour en sortir un mouchoir. Elle fit mine de se sécher les yeux.

-Tétraplégique muet ! elle pouffa de rire. La vie est d’une ironie sans borne, tu ne trouves pas ?

Elle s’approcha de son oreille et chuchota.

-Entraine-toi à hurler avec tes tripes, comme je l’ai fait étant petite. Le temps risque d’être long papa.

 

=======================================================================================

La nouvelle brève pour s’exercer à la concision, et la rapidité.

14 Comments

  1. Ju

    ♡♡♡ short mais choc!!! J adore ♡

    Si jedevais dire une chose : Dans le texte : ” J’imagine que tout ce qui est à blâmer est ta soif de plaisirs avilissants, ton égoïsme abêti ? ” Cest que le texte est peut-être un peu trop bien ecrit, sophistiqué que pour représenté l’état dans lequel elle est à ce moment-là. Le texte devrait peut-être être plus naturel, plus cru?

    • christelle-hens

      Hello Ju, Merci d’être venu me lire.
      Dans ce que j’imagine, ma protagoniste a eu le temps d’y penser à cette phrase. Elle a sans doute fantasmé cette situation durant de longues années, et a donc cherché son vocabulaire de manière précise.
      Mais peut-être est-ce le fait qu’elle se lance dans un monologue décousu, pour en venir à une phrase choisie avec soin par la suite. Je vais revoir si je peux l’améliorer.
      Des bises

  2. Ouf. Aouch. Dur.

    C’est court et ça claque. Je ne m’attendais pas à ça. C’est bien décrit, et on n’en sort pas indemnes. Une question, quelle est la raison de la tétraplégie du père ? Je ne suis pas sûre d’avoir bien compris. Est-ce intentionnel ?

    Belle soirée à toi,
    Sabrina.

  3. Françoise

    Cette nouvelle m’a donné la chair de poule. Très fort en émotions, on ressent la grande douleur de ton héroïne. Tu as “une belle ecriture”. Merci beaucoup de nous faire profiter de ton talent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *